Monnaies gallo romaines de 260 a 274 ap Jc, de l'Empereur POSTUME à TETRICUS II.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 émission monétaire de l'Empire Gaulois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Posturin
Admin
Admin
avatar

Messages : 1786
Date d'inscription : 12/12/2013
Age : 42
Localisation : valenciennes

MessageSujet: émission monétaire de l'Empire Gaulois   Mer 12 Mar - 16:54

L’étude des monnaies des « empereurs gaulois » apporte des corrections notables aux indications des sources littéraires. Elle donne aussi des précisions sur l’évolution financière du secteur gaulois.

La Gaule comme le reste de l’empire subissait la crise financière, causée par l’augmentation des dépenses militaires, la limitation des recettes fiscales et le manque de numéraire. Dès Caracalla, au tout début du IIIe siècle, puis à partir de Gordien III, les empereurs avaient réagi en frappant massivement une monnaie d’argent dévaluée, le double denier ou antoninien. L’augmentation temporaire de liquidités ainsi obtenue était rapidement annulée par l’inflation engendrée en réaction à la circulation d'une monnaie de moindre qualité.

Selon l’habitude impériale, Postume marqua son avènement par des gratifications à ses soldats (donativum). La Gaule connaissait la crise financière comme le reste de l’empire, mais Postume put profiter de l’important stock de monnaies de l’armée du Rhin et des mines d’argent d’Espagne pour ouvrir des ateliers monétaires à Trèves et à Cologne, refondre les monnaies antérieures et produire en abondance des monnaies à son effigie et de meilleure qualité que celles émises par Gallien en Italie. Il tente aussi d’accroitre ses moyens de paiement en créant un double sesterce, légèrement plus lourd que le sesterce classique (22 grammes contre 20 grammes) et reconnaissable par la couronne portée par Postume (couronne laurée sur le sesterce, couronne radiée sur le double sesterce). L’émission de ce double sesterce cesse dès 262, ce qui est un constat d’échec.

La spirale inflationniste pousse à l’accroissement massif du volume des émissions monétaires et contraint à partir de 265 à diminuer le poids des monnaies et la qualité des alliages. La production de monnaies imitées aggrave le phénomène : des ateliers secondaires produisent de telles quantités de faux antoniens et de fausses monnaies en bronze que les spécialistes débattent sur la nature de ces ateliers. Selon Georges Depeyrot, la production est trop abondante pour que tous soient des faussaires clandestins, les empereurs ont du tolérer des ateliers plus ou moins licites suppléant aux besoins monétaires locaux.

Les troubles qui suivent la chute de Postume et celle de Gallien produisent en Gaule et dans le reste de l’Occident le même effondrement monétaire : sous Tétricus et sous Claude II, les volumes d’émissions officielles et de copies explosent et l’antoninien ne contient pratiquement plus d’argent. En 274, Aurélien ferma l’atelier monétaire de Trèves et le transféra à Lugdunum, mais la pénurie de numéraire en Gaule fit durer la production des imitations jusqu’à la fin du IIIe siècle.

Les thèmes des revers monétaires produisent des séries originales : Ceux de Postume marquent une dévotion à Hercule en déclinant les Travaux d'Hercule, tandis que Victorin liste ses légions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://medg.forumactif.org
 
émission monétaire de l'Empire Gaulois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» VI - Chronologie des ateliers monétaires du bas empire
» poids monétaire n°1
» poids monétaire n°3
» Poids monétaire pour l' Ecu à la Couronne OR Charles VI &amp
» Voici le système monétaire romain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MONNAIES DE L'EMPIRE GAULOIS :: discussions autour des monnaies-
Sauter vers: